Mars 2009 : premières séances d’écriture entre Alex et Victor ; premières ébauches de morceaux, premières idées lancées. Le processus est enclenché. L’un est encore au lycée, l’autre en école de jazz. Ils se retrouvent autour d’une même vision, un même goût, une même envie ; ils décrivent d’ailleurs Vol de Nuit comme un projet solo… à deux. Dès lors, c’est un long travail de composition et de maturation qui sculptera le premier album de Vol de Nuit.

Février 2014 – soit presque cinq ans après les premières bribes de maquettes : Les Trains sont Fantômes, ce soir, leur premier album, sort en digital. Sur une écriture littéraire assurée en français, ils présentent un rock progressif empreint de leurs influences premières, celles qui leur ont transmis l’envie de composer : Porcupine Tree, Alain Bashung, Oceansize, Jeff Buckley, Pink Floyd, Craig Armstrong…

Rejoints par Benoît Peille à la basse (The Butcher’s Rodeo, Aqme) et Raphaël Archambault à la guitare (Zero Z) ils jouent le premier concert de Vol de Nuit le 5 Mars 2014 à l’OPA Bastille. Après une série de concerts franciliens, Alex et Victor préparent leur deuxième album.

Avril 2015 : l’enregistrement commence. Contrairement au premier album, les deux frères s’attaquent eux-mêmes à l’enregistrement et à la réalisation, pour laisser le mixage aux mains de Martin Bonami, qui avait enregistré, réalisé et mixé Les Trains sont Fantômes, ce soir.

Mars 2016 : sortie physique et digitale de Gueule Maudite. Cette deuxième vague de composition, aux reflets plus industriels, fait la part belle à leurs nouvelles influences, allant de Nine Inch Nails à Meshuggah en passant par Einstürdzende Neubauten ou Jojo Mayer’s Nerve.

L’album sorti, Vol de Nuit peut reprendre le chemin des concerts.

« vol de nuit sur l’Antarctique »

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le nom du groupe n’est pas tiré du roman d’Antoine de Saint-Exupéry, mais du texte de la chanson Volontaire, signée Gainsbourg/Bashung (in Play Blessures) et reprise par Vol de Nuit sur leur premier album, Les Trains sont Fantômes, ce soir.

Dossier de Presse

Voir